Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 08:55

Il est sain d’avoir des doutes

Jérémie 20, 10-13 ; Jean, 10, 31 43

Dans l’évangile de Jean, le procès de Jésus commence dès le lendemain de Cana, lorsque Jésus chasse les vendeurs du Temple. « Quel signe nous montres-tu pour faire cela ? » demandent alors les chefs religieux (Jn, 2,18). Jésus répond : « Détruisez ce sanctuaire et en trois jours je le relèverai ». L’évangéliste précise : « Il parlait du sanctuaire de son corps ». D’emblée, le corps de Jésus est menacé, sa vie est en danger. Ce procès ne va faire que s’aggraver, et le texte que nous lisons ce matin, parallèlement au livre de Jérémie, lui aussi en procès, indique un tournant.

Les chefs religieux viennent d’exiger de Jésus qu’il dise clairement qu’il est le Messie. Jésus leur  a répondu qu’il l’a déjà dit, et il a pointé leur refus de croire, en concluant : « le Père et moi nous sommes un. » Telle est l’origine de l’accusation de blasphème que ses adversaires portent contre lui au début du texte d’aujourd’hui, et de leur volonté de lapider Jésus.

Accusé de se proclamer Fils de Dieu, Jésus oppose à ses détracteurs le sixième verset du psaume 82 : « Vous êtes des elohim, les fils du Très-Haut ». On traduit souvent : « Vous êtes des dieux », mais le mot hébreu employé est très précisément l’un de ceux que les juifs utilisent pour désigner Dieu.  L’argument est imparable. Jésus a pour lui la Torah elle-même.

Cependant, Jésus ne fait pas à ses adversaires le reproche de peiner à le croire. Croire qu’un homme est Fils de Dieu n’est pas de la première évidence loin s’en faut. Il est normal, et même sain d’avoir des doutes. Mais Jésus leur indique le chemin, comme il le fait toujours : « Si vous refusez de me croire, croyez les œuvres [sous-entendu “bonnes”, comme Jésus le dit au début du texte]. Et vous saurez et connaîtrez que le Père est en moi et moi dans le Père. »

Nous ne sommes pas plus clairvoyants que les pharisiens, et nous devons admettre la vérité : nous avons-nous aussi peine à croire que Jésus est le Fils de Dieu. Même les sondages le montrent : une bonne partie, près de la moitié, de ceux qui se disent chrétien affirment en même temps ne croire ni en Dieu ni en la résurrection.  Il ne s’agit pas d’en avoir honte, mais de prendre le chemin indiqué par Jésus : ouvrir les yeux sur les œuvres bonnes qu’il accomplit sous nos yeux.

Ouvrir les yeux sur l’œuvre de Dieu

Par les temps qui courent, ouvrir les yeux sur ce qui est bon, sur ce qui est vie, source de vie, pour soi, pour d’autres, n’est pas une démarche si fréquente. Il ne s’agit pas de chausser des lunettes roses, ni de s’abîmer dans un sentimentalisme gentillet. Jésus nous propose une attitude plus exigeante qui nous invite à découvrir l’œuvre toujours créatrice de Dieu. Il faut apprendre à voir comment la Parole féconde et fait le monde, comme au premier jour. Alors, la foi naîtra en nous…

Faire sienne cette attitude, c’est un choix, une décision, contre la tentation de croire que le monde est livré au hasard des luttes et des passions humaines, à la fatalité ou à de prétendus déterminismes naturels. Ce n’est pas si simple à dire, et encore moins à faire. C’est même dangereux, car le disciple n’est pas plus grand que le maître. Bon courage.

D. E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens