Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 09:32

String quartet n°2, premier mouvement (allegro nervoso), de György Ligeti

D’un envoi en mission à l’autre

Job 19, 21-27a ; Luc 10, 1-12

Luc rapporte dans son évangile deux envois en mission. Celui des Douze, puis celui des soixante-douze que nous lisons ce matin. Le second est plus développé que le premier, mais les ressemblances sont grandes. Les deux textes sont situés de part et d’autre de la première puis de la deuxième annonce de la Passion, de part et d’autre de la confession de foi de Pierre.

Dans le second, Jésus précise : « Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups », et il en dit davantage sur la possibilité que les disciples trouvent mauvais accueil.

On a donc le sentiment d’une accélération – Jésus multiplie le nombre des envoyés, comme si le temps pressait – et d’une dramatisation.

Mais en même temps, Luc met dans la bouche de Jésus cette phrase : « La moisson est abondante… » Ce n’est donc pas que la contradiction, les obstacles, les refus, amoindrissent le fruit de ce qui a été semé. Il semblerait même que cela soit le contraire. C’est une indication à laquelle il faut prêter attention, car nous pourrions être tentés de croire que c’est dans un temps de calme et de sérénité que la propagation de la Bonne Nouvelle est la meilleure.

Pas du tout semble dire Jésus, c’est lorsque le Fils de l’Homme marche vers sa Passion qu’il faut se préparer à une moisson abondante.

Tout proche

A cet égard la confession de foi de Job est remarquable : c’est au moment où ses amis l’accablent et où il les supplie d’avoir pitié de lui qu’il affirme avec puissance sa conviction : « Je sais moi que mon libérateur est vivant et qu’à la fin il se dressera sur la poussière des morts ; avec mon corps, je me tiendrais debout, et de mes yeux de chair je verrai Dieu… » Sans doute Job a-t-il toujours aimé Dieu, mais c’est dans les circonstances tragiques de son épreuve qu’il dit sa foi avec cette force surprenante, comme par un effet de contraste. C’est la contradiction qui opère le dévoilement…

S’il en est ainsi, ne déplorons pas trop que les circonstances soient parfois difficiles. Ne perdons pas de vue l’essentiel que Jésus répète par deux fois : que l’accueil soit bon ou mauvais, le Royaume de Dieu est tout proche…

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens