Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 08:11

Quand la première Église fait œuvre de discernement

Actes 15, 7-21 ; Jean 15, 9-11

« Comme la conversion des païens provoquait dans l’Église de Jérusalem des discussions assez graves… »  Au beau milieu du livre des Actes des apôtres, Luc nous rapporte que l’Église est en crise, comme on dit aujourd’hui. Comme quoi, les crises, les dissensions, dans l’Église, ce n’est pas nouveau. Ce qui est intéressant, c’est la manière dont ce moment dramatique est traversée.

Une crise, c’est étymologiquement un moment de décision, de choix. C’est aussi, comme l’ont découvert les apôtres avec la passion et la résurrection du Christ – la crise par excellence – un moment de retournement et de relèvement.

Comment la crise se dénoue-t-elle ? Pierre se lève. Il assume la charge qui est la sienne, celle de l’autorité. Mais se lever, c’est aussi, nous le savons depuis Abraham, se mettre en route vers le don de Dieu. C’est ce qu’on vécu ceux à qui Jésus a dit : « Lève toi et marche ». C’est enfin l’acte même de Jésus, qui s’est levé d’entre les morts. Pierre se lève, c'est-à-dire qu’il choisit la vie et qu’il invite, de par la charge qui est la sienne, les croyants à faire de même.  Ce faisant, il regarde la vie qui a déjà été donnée : c’est sur elle qu’il peut s’appuyer. Il constate quelle a été l’œuvre de Dieu. Et il dit qu’il n’est pas raisonnable d’aller contre. Il regarde également ce que les hommes eux-mêmes ont vécu, les moments qui n’ont pas été heureux (« le joug que nous n’avons pas été capable de porter »). Et il dit qu’il n’est pas raisonnable d’emmener les nouveaux venus dans ces enlisements. Ce qui importe, c’est le salut apporté par Jésus à tous. Un seul et unique salut.

Puis la communauté écoute Paul et Barnabé raconter ce qui a été accompli par Dieu au cours de leur mission. Encore une fois, il s’agit de discerner l’œuvre de Dieu, et non pas celle des hommes.

Enfin parle Jacques qui confronte ce qui a été vécu avec la Parole de Dieu : que disent les Prophètes ? Qu’est-ce que l’Écriture nous apprend des « projets » de Dieu. Ce qui a été vécu est-il confirmé par l’Écriture ?

Vient ensuite la décision. Elle résulte logiquement de ce qui précède, elle se veut réaliste (elle n’impose pas le joug qui n’a pu être porté), bienveillante et confiante. Elle dit cependant clairement l’objectif : devenir chrétien, c’est rompre avec l’idolâtrie. Enfin, elle explique qu’il existe un « outil » par lequel chacun pourra, là où il est, poursuivre le travail de discernement sur la mise en œuvre de cet objectif : les communautés où la Parole de Dieu est proclamée et entendue chaque sabbat, c'est-à-dire non pas au gré de l’inspiration du moment, mais selon la liturgie, c’est-à-dire selon un lien qui fait que chaque communauté est à l’unisson des autres et ne se donne pas seule sa propre règle...

Règle d’or

Les trois versets que nous lisons aujourd’hui dans l’évangile de Jean, disent clairement ce qui est le ressort de tout cela : L’amour du Père pour le fils, source de l’amour de Jésus pour les hommes. Et Jésus invite ses disciples à s’inscrire dans cette filiation : « Demeurez dans mon amour. »

La règle d’or, c’est de se situer à l’égard du Christ (« gardez mes commandements), comme lui-même s’est situé à l’égard de son Père (« j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père). Le fruit, c’est la joie – la joie de Jésus lui-même, celle du Royaume. C’est bien ce qui se passe à Jérusalem, lorsque l’assemblée recueille le don de Dieu, écarte ce qui ne porte pas de fruit, et reconnaît Jésus comme unique sauveur.

Voilà de quoi traverser les crises qui ne manquent pas de survenir. De quoi accueillir la vie nouvelle.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens