Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 08:30

Olivier Messiaen: Amen des Anges, des Saints et du chant des oiseaux

Des Proverbes à l’annonce de la Bonne Nouvelle

Proverbes 30, 5-9 ; Luc 9, 1-6.

C’est un modèle d’attitude que nous présente le livre des Proverbes. En quelques mots, tout est dit. Le point d’appui, c’est encore et toujours la Parole de Dieu, à laquelle il est recommandé de ne rien ajouter. N’allons pas confondre notre parole et la Parole créatrice.

Je poursuis néanmoins…

Vient ensuite une double prière.

Tout d’abord la demande d’être gardé du mensonge et de la fausseté. C’est essentiel : si la parole échangée n’est plus fiable, si elle n’est pas au moins sincère, toutes les relations peuvent être mises en doute, et la vie devient un écheveau indémêlable, une carte indéchiffrable, un enfer. Nous avons besoin de pouvoir vivre dans la confiance et la solidarité. La vérité, dans la justice et l’amour, est le seul gage de notre liberté.

Ensuite la demande de ne connaître ni l’abondance ni la misère. Être prémuni de la misère, nous le souhaitons tous. Mais être gardé de l’abondance ? Voilà une demande inattendue. L’auteur des proverbes prêche la modération, afin que nous sachions toujours nous reconnaître redevables du don de Dieu. Il n’en va pas seulement de notre relation à Dieu, mais aussi de nos relations mutuelles : savoir que nous sommes dans les mains de Dieu nous pose, les uns vis-à-vis des autres, dans un rapport d’égalité fondamentale. Nul ne peut se prévaloir de sa richesse, quelle qu’elle soit.

Ne cherchons pas midi à quatorze heures

Cette simplicité vitale, Jésus la recommande à ses apôtres lorsqu’il les envoie en mission. C’est pourquoi il leur recommande de ne pas s’encombrer et de compter sur l’hospitalité qui leur sera accordée. Dans une société aussi complexe et sophistiquée que la nôtre, il n’est pas inutile d’entendre cette invitation. Il ne s’agit pas d’ignorer les réalités et de se comporter en doux rêveurs, mais d’adopter une attitude de liberté intérieure qui nous rendra disponible au don que Dieu nous fera en route. Trop souvent, attachés à nos plans, à nos manières de voir, à nos objectifs, nous ne voyons pas ce qui s’offre à nous, nous n’entendons pas ce que les autres nous demandent…

L’annonce de la Bonne Nouvelle, et la capacité de guérir l’homme de ses souffrances, de le délivrer des « esprits mauvais » – non pas de pseudo-diablotins, mais d’images, de représentations, d’idées, de rumeurs, de manière de penser ou de réagir, d’obsessions qui nous emprisonnent –  passent en effet sans doute par le témoignage de cette simplicité, de cette modération… N’allons pas chercher midi à quatorze heures, mais expérimentons les bienfaits de l’amour, de la vérité et de la justice.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens