Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 09:50

Ne jetons pas la Passion aux oubliettes

Actes 3, 11-26 ; Luc 24, 35-48

Avec Luc, que ce soit dans l’Évangile ou dans les Actes, nous sommes toujours dans l’approfondissement de la résurrection, et ce qui pourrait nous étonner,  c’est que Luc semble nous dire que pour comprendre la résurrection, la victoire sur la mort, il ne faut pas tourner la page de la Passion, mais au contraire y revenir.

La suite de la guérison de l’infirme de la Belle Porte du Temple le dit clairement. La stupéfaction des gens qui ont vu l’homme se lever est telle que Pierre doit s’expliquer. Il doit dire que la force qui a permis à cet infirme de se mettre debout n’a rien de magique, mais qu’elle est donnée par la foi en Jésus, celui que les habitants de Jérusalem ont rejeté et condamné à mort. Pierre insiste et détaille ce qui s’est passé, puis affirme que les prophètes avaient annoncé que le Messie souffrirait… Il reprend ainsi les paroles de Jésus lui-même…

Jésus, devant les disciples réunis à Jérusalem ne s’est pas en effet contenté de se montrer  et  de manger avec eux pour leur faire comprendre qu’ils n’avaient pas devant eux un fantôme, il est revenu sur l’enseignement de la Torah de Moïse, des Prophètes et des Psaumes au sujet du Messie. « C’est bien ce qui était annoncé par les Écritures : les souffrances du Messie, sa résurrection le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés…  C’est vous qui en êtes les témoins. »

Cette insistance nous fait toucher du doigt quelque chose d’essentiel. Si les disciples et nous-mêmes avons du mal à prendre acte de la résurrection – En France, près de la moitié des chrétiens déclarés affirment ne pas y croire ! – il est tout aussi difficile d’admettre que la résurrection et la Passion sont indissolublement liées.

La dernière des Béatitudes

Pierre ne voulait pas en entendre parler, quand Jésus annonçait qu’il en serait ainsi. Cette difficulté demeure, et nous aimerions bien tourner la page et faire du christianisme une religion qui nous permettrait d’accéder au bonheur et à Dieu sans avoir à connaître la Passion. Nous sommes tentés par l’amnésie… Pourtant, dans Matthieu, la dernière des Béatitudes ne dit elle pas : « Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on  vous calomnie de toutes les manières à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allégresse… » ?

Il n’y a pas de résurrection sans passion, comme il n’y a pas de jour qui se soit précédé de la nuit…  Ne nous étonnons pas des difficultés, de l’adversité… Elles sont le lieu du passage par lequel la vie nous est donnée.  Ne rêvons pas de je ne sais quel nirvana indolore, mais accueillons le Messie qui ne cesse de donner sa vie pour les hommes, soyons avec lui dans ce passage, dans cette Pâque.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens