Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 08:21

A chacun de se situer

2 Timothée 4, 1-8 ; Marc 12, 38-44

Le jeu de la « dispute rabbinique » se poursuit dans le Temple, mais cette fois-ci, c’est Jésus qui prend l’initiative, et interroge. Que dire du Messie ? Qu’il est fils de David, comme l’affirment les scribes, ou qu’il est Seigneur, comme David lui-même le dit sous l’inspiration de l’Esprit saint. Au cœur du raisonnement paradoxal que tient Jésus, le premier verset de la citation du psaume 110, généralement appliqué au Messie : « Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite, jusqu’à ce que j’ai mis tes ennemis sous tes pieds !” »

Marc ne nous livre pas explicitement la solution de l’énigme. Il nous dit simplement que le peuple avait plaisir à entendre Jésus. Pour comprendre l’enjeu de ce petit passage, il faut reprendre tout l’ensemble de la dispute au Temple que la liturgie nous propose de lire depuis quelques jours. Elle commence, rappelons-nous, par la question des Juifs : « Dis nous par quelle autorité tu fais cela ? » Elle se termine par l’injonction à veiller pour attendre la venue du maître – c'est-à-dire du Messie.

En posant cette question, Jésus renvoie à son auditoire une invitation à se situer face à lui. Qui écoutez-vous, leur dit-il ? Qui écoutons-nous aujourd’hui ? Qui attendons-nous ? Qui allons-nous suivre ?

Cette question, Paul l’adresse à son disciple Timothée. Tu as suivis mon enseignement, tu connais mon parcours, lui-dit-il. Tu sais que le Seigneur m’a soutenu et délivré, dans la persécution. Et de fait, suivre le Christ conduit à traverser l’épreuve. Reste fidèle, tu trouveras dans les Écritures, tout ce dont tu as besoin pour accueillir le salut par la foi en Jésus-Christ.

Le chemin de la victoire

Cela peut sembler peu de chose, puisque tout le reste est inchangé. Ce qui nous est proposé, c’est d’habiter ce monde en restant dans cette fidélité, en nous appuyant sur la personne même de Jésus Seigneur, quand bien même nous ne voyons pas encore clairement ce qui en résulte. Quand bien même nous ne savons ni le jour ni l’heure de sa venue.

La citation du Psaume est une promesse de victoire sur les ennemis. Cependant, nous savons, que Jésus lui-même connaîtra l’arrestation et la mort de la Croix. Et quand il se livre à ce jeu de question, il sait qu’il n’y échappera pas… Tel est le chemin de la victoire !

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens