Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 08:24

« Au milieu de vous, je suis »

Osée 11, 1. 3-4, 8c-9 ; Matthieu 10, 7-15

Parmi les prophètes, Osée est peut-être celui qui nous fait le mieux sentir la tendresse de Dieu. « J’ai aimé Israël dès son enfance… C’est moi qui lui apprenais à marcher… » dit le Seigneur, qui ajoute cette phrase surprenante : « Je le guidais avec humanité, par des liens de tendresse… »

Dieu est doué d’humanité ! Il n’est donc pas si loin, pas si dissemblable de nous. Il est le meilleur de nous-mêmes. C’est même cette ressemblance qui explique la compassion de Dieu à notre égard. « Mon cœur se retourne contre moi » dit Dieu lorsque l’infidélité des hommes le révolte. Car les hommes, dit-il, ne comprennent pas que Dieu vient à leur secours.

Il semble que nous vivons dans l’ignorance de l’amour de Dieu pour nous. Certes nous pouvons affirmer cet amour en parole, je peux l’écrire, mais est-il le point d’appui sur lequel s’édifie notre vie, à partir duquel s’oriente nos relations ? Cette question nous rappelle le livre de la Sagesse : « Il ignore celui qui l’a façonné, qui a soufflé en lui une âme active et insufflé un esprit qui fait vivre. A ses yeux notre vie est un jeu, l’existence une foire d’empoigne : il faut tirer profit de tout, même du mal… »

Dieu aurait des raisons d’être lassé de cette ignorance. Les hommes ne se lassent-ils pas de n’être pas reconnus par leurs proches ? Mais c’est là où l’humanité de Dieu dépasse la limite humaine : « Je suis Dieu et non pas homme : au milieu de vous, je suis le Dieu saint, et je ne viens pas pour exterminer. »

J’ai appelé mon fils

 « Au milieu de vous, je suis… » Dieu ne se retire pas. Il ne prend pas congé. Il demeure au milieu des hommes auxquels il a donné la vie.

Jésus ne demande pas à ses apôtres d’annoncer autre chose : « Sur votre route, proclamez que le Royaume de Dieu est proche. » S’il les enjoint de guérir les malades, de ressusciter les morts, de purifier les lépreux et de chasser les démons, c’est pour signifier cette proximité, cette présence de Dieu. Ce n’est pas pour faire recette, mais pour prolonger la gratuité de cette présence – « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » –, de cette magnanimité. C’est pour déployer l’humanité de Dieu parmi les hommes.

Telle est la tâche qui revient aux disciples du Christ, aux amis du fils de l’Homme, aux frères du fils de Dieu. Celui dont Osée dit : « J’ai appelé mon fils pour libérer Israël de l’Égypte. »

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens