Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 11:46

Prélude pour Luth, de Bach

Entre Paul et Jésus…

Galates 3, 22-29 ; Luc 11, 27-28

Lorsque nous lisons dans ce passage de l’épitre aux Galates : « C’est vous qui êtes la descendance d’Abraham, et l’héritage que Dieu lui a promis, c’est à vous qu’il revient », n’oublions jamais les circonstances de l’écriture de cette lettre. Paul réagit de façon virulente à des contradicteurs qui voudrait imposer aux chrétiens venus du paganisme une pratique rituelle de la Loi, et notamment, si l’on consulte ce qu’écrit Luc dans les Actes des Apôtres, la circoncision. Ce qui est en cause, c’est en fait la foi elle-même. Pour Paul, se centrer sur la Loi, c’est courir à l’échec, en constatant que nul homme ne peut être juste. La Loi, dit-il, est un juge, un « surveillant », qui met en évidence l’incapacité de l’homme à correspondre, par lui-même, aux exigences d’une vie juste.

Pour Paul, seul Dieu peut accomplir ce qui est impossible à l’homme et le sauver de cette malédiction. C’est ce que l’apôtre a reconnu en la personne du Christ, après avoir été un adversaire de la foi en Jésus.

Ce que Paul écrit ne doit pas être entendu comme une restriction du don de Dieu à un groupe humain au détriment d’un autre. Il s’agit au contraire d’un dépassement de ce genre de catégories : « Il n’y a plus ni Juif ni païen, il n’y a plus ni esclave, ni homme libre, il n’y a plus ni l’homme ni la femme, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus. » La foi transcende et dépasse ces catégories humaines. C’est elle qui met l’homme dans la disposition de vivre dans la justice, si bien que comme Paul le dira plus loin, il n’est pas question de se comporter comme si la question d’un comportement juste ne se posait pas, il n’est pas question de se comporter « selon la chair ». Ce serait nier l’œuvre de Dieu.

Contradiction

Cette œuvre de Dieu, Jésus l’a caractérisée au début de sa vie publique, par les Béatitudes : Heureux… Or Luc éprouve le besoin de nous faire réentendre ce mot, après les annonces de la Passion, après que Jésus s’est mis en route vers Jérusalem. A une femme qui s’émerveille de ses paroles et y voit une source, non seulement de fierté, mais de joie pour sa mère, Jésus répond, que la vraie joie nait de l’écoute et de l’observance de la Parole de Dieu. C'est-à-dire de la Loi et des Prophètes…

Y aurait-il une contradiction entre Paul et Luc ? Plus grave, entre Paul et Jésus ? C’est bien de la même Loi qu’il est question de part et d’autre. Jésus ne semble-t-il pas en faire une condition du salut ? Dans la parabole du pauvre nommé Lazare, il est dit au « riche » que si ses frères n’écoutent  pas la Loi et les Prophètes, même si un homme ressuscitait d’entre les morts, ceux-ci ne seraient pas convaincu de la nécessité de se convertir… Enfin Jésus, à plusieurs reprises, dit qu’il n’est pas venu abolir la Loi, mais l’accomplir.

Tout tient en fait dans ce que si nous sommes invités à écouter et à observer la Parole de Dieu, c’est en reconnaissant que c’est, en nous, Jésus qui l’accomplit. Alors nous faisons l’expérience de la foi, telle que Paul la propose.

D.E.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens