Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 19:37

Chers amis,

En guise de présent pour Pâques, cette citation d’un livre qui donne beaucoup à penser. Elle me semble aller bien au-delà de son sujet (le rapport des Juifs à la Bible) et dire ce qui vaut pour nous dans notre propre rapport à l’Écriture, et à notre être en Église, assemblée réunit par celui qui est le Verbe vivant… Il y a là, me semble-t-il, de quoi réfléchir à la manière de nous ajuster de manière à transmettre ce qui nous est le plus vital. Je n’en dis pas plus, je vous laisse méditer

 

Lévinas a comparé la Bible à « un texte tendu sur une tradition comme les cordes sur le bois du violon ». Sous son apparente simplicité, l’image cache une vraie complexité. Le son (le sens) ne se donne(nt) à entendre (à comprendre) que de l’union dynamique des cordes (la Bible) et de la Tradition (le bois). Les cordes sans le bois ne sont rien. Le bois sans les cordes n’est rien non plus. Mais les cordes et le bois ne sont rien encore. Pour que le son résonne et qu’affleure le sens, il faut encore que le musicien accorde son instrument et joue. C’est de l’accord des cordes sur le bois, du jeu du musicien et de la maîtrise de son art que dépendent la justesse du son et l’harmonie des significations. Cet accord, ce jeu, cet art, le musicien ne l’a appris ni des cordes (simple lecture de la Bible), ni du bois de son violon (simple lecture des vestiges finalement écrits de la Tradition orale) mais d’un maître, et ce maître lui-même l’a appris de son propre maître, et ainsi indéfiniment, selon la généalogie ininterrompue d’une tradition vivante, inspirée, autorisée, qui les surplombe et les justifie tous : les cordes, le bois, le musicien, le maître et le maître du maître.

 

Jean-Christophe Attias, La Bible et les Juifs, Fayard, 2012

 

Desiderius Erasme

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens