Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 08:41

 

 

Extrait de la Symphonie du Nouveau Monde, de Dvorak

 

Retour aux « fondamentaux »

Ézéchiel 37, 1-14 ; Matthieu 22, 34-30

C’est un morceau de bravoure que cette vision des ossements desséchés qui reprennent vie rapportée par Ézéchiel. Le prophète fait preuve, une nouvelle fois d’un superbe talent littéraire qu’il met au service de la conscience aiguë qu’il a de la puissance créatrice de Dieu. C’est d’ailleurs, dit-il, l’esprit du Seigneur qui le transporte…

Cette puissance se manifeste d’abord par la parole, ensuite par le souffle. On retrouve ici les deux récits de la Création dans la Genèse : le monde nait de la parole de Dieu (premier récit), l’homme façonné à partir du sol prend vit par le don du souffle de Dieu (second récit).

La vision d’Ézéchiel nous ramène à ces « fondamentaux », tandis que nous sommes comme le peuple d’Israël, tentés de désespérer, confondus par notre impuissance devant les difficultés qui se dressent devant nous.

Dieu affirme, par le prophète que non seulement il est l’auteur de la Création, mais qu’il est toujours disposé à mettre en œuvre sa puissance de vie même là où la mort semble avoir triomphé. A nous donc de remettre en doute notre vision désespérée du monde, pour accueillir ce renouvellement radical annoncé. Cela suppose que nous revenions à l’écoute de la Parole, que nous nous rendions vraiment disponible à la puissance du souffle, c’est à dire de l’esprit. Et cela ne va pas sans un travail sur nous-mêmes.

Suspendue

Pour ce faire, le court dialogue entre Jésus et un docteur de la loi, sur la question de savoir quel est le plus grand commandement, nous simplifie le travail. La dernière phrase de Jésus nous donne en effet l’ultime critère d’écoute de la Parole. En effet, dit-il, « Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. » La traduction littérale est frappante : « A ces deux commandements, toute la Loi est suspendue, et les Prophètes » Autrement dit, sans eux, l’Écriture tombe et s’écrase… Elle est au bout de ce fil-là.

La Parole de Dieu ne peut donc être reçue que dans un désir d’amour de Celui qui la prononce, qui la profère, parce que cette parole nous fait littéralement exister, elle fait venir la vie au monde. Et elle n’est vraiment comprise que lorsqu’elle nous conduit à aimer l’autre, notre frère, comme nous-mêmes, c'est-à-dire à avoir pour l’autre le même désir de vie que celui qui nous habite pour nous-mêmes. Telle est l’esprit que Dieu insuffle en l’homme.

Si nous écoutons la Parole à partir de là, et si nous la mettons en pratique, c'est-à-dire si nous lui permettons d’agir en nous et autour de nous, alors la vie ne manquera pas de nous gagner et de se répandre.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens