Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 08:24

Encore et toujours, la confiance

2 Rois 19, 9b-11. 14-21. 31-36 ; Matthieu 7, 6. 12-14

Dans le livre des Rois, Ézéchias, roi de Juda, est l’un de ceux – et ils sont rares – dont il est écrit qu’« il fit ce qui est droit aux yeux du Seigneur, exactement comme David son père ». Il lutta ardemment contre l’idolâtrie. Il fait ici face à la puissance de l’Assyrie qui a déjà pris la Samarie et déporté les tribus du Nord. La menace de Sennakérib n’est pas simplement une agression militaire, c’est aussi une tentation spirituelle : le roi assyrien, fort de ses succès, se proclame au-dessus de tous les dieux des nations qu’il a vaincues, et suggère aux habitants de Judée de ne pas se fier à Dieu.

Le passage que nous lisons témoigne de la manière dont Ezéchias résiste à cette tentation et se confie au Seigneur, même si les apparences semblent donner raison à l’assaillant. Dieu va répondre à sa prière, son amour ne va pas faire défaut à ceux qui se fient en lui.

C’est un enseignement constant dans la Bible, sur lequel il faut sans cesse revenir, pour enraciner en nous la confiance en celui qui nous donne la vie. Et il importe de le faire connaître aux hommes. Cependant, on est surpris d’entendre ce matin cette parole de Jésus, dans l’évangile de Matthieu : « Ce qui est sacré, ne le donnez pas aux chiens ; vos perles, ne les donnez pas aux cochons pour éviter qu’ils ne les piétinent puis se retournent pour vous déchirer. » Est-ce à dire que cet enseignement n’est pas recevable par tous ? La parole de Dieu ne serait-elle pas destinée à tous ?

Sans doute ne peut-elle être entendue sans un minimum de désir, de soif… Sans doute devons-nous veiller à ne pas l’annoncer n’importe comment. Sans doute cela suppose-t-il d’être entré dans une relation qui soit faite d’humanité vraie. Au cœur du texte d’évangile de ce jour, se trouve en effet ce que la tradition appelle « la règle d’or » : « Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l’Écriture : la Loi et les Prophètes ». C’est donc une parole mise en acte qu’il faut transmettre. Voilà ce qui fera des « chiens » et des « porcs » des hommes, des frères. Il ne s’agit pas de dédaigner l’autre, parce qu’il serait indigne, mais de l’aimer pour lui permettre d’accéder à sa dignité.

La porte étroite

Ce n’est pas le chemin le plus courant : il est si aisé de rester dans la dénonciation, dans l’indignation, dans l’accusation. Nous le voyons chaque jour. Il est tentant de croire que ce qui nous paraît méprisable, odieux, indigne, est insurmontable. Nous pouvons facilement incliner à penser que la puissance du mal est plus forte que tout… La porte est donc étroite, comme le dit Jésus. Pourtant il nous faut, comme Ézéchias, croire, contre les apparences, à la fidélité de Dieu, à la force de son amour. Si Dieu peut anéantir l’armée de Sennakérib, il peut aussi, dès lors que nous le lui demandons, rendre sa pleine humanité à l’homme. Là est la vie.

Cette confiance, qui se manifeste dans la prière, c’est justement ce à quoi Jésus invite ses disciples dans l’évangile de Matthieu, entre le petit apologue sur les perles qu’il ne faut pas donner aux porcs, et la règle d’or. La liturgie de ce jour a omis ces cinq versets (Mt 7-11), pour faire plus court. C’est un peu dommage, mais rien ne nous interdit de les lire. Il est bon de se rappeler que Père donne de bonnes choses à ceux qui le lui demandent.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

jean jacques ganghofer 22/06/2010 22:20


La Parole peut être entendue, mais pas écoutée .......


Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens