Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 11:18

Le travail remis à sa place

Genèse 1, 26 – 2,3 ; Col 3, 14-15. 17. 23-24 ; Matthieu 13, 54-58

1er mai. Fête de saint Joseph, travailleur. Votre serviteur doit avouer qu’il s’est demandé un instant ce matin s’il n’allait pas se donner congé… Mais la lecture des textes que nous propose l’Église pour cette fête m’a étonné, par la place donnée au travail.

La première chose, c’est qu’il n’est pas question de gagner son pain à la sueur de son front. Si nous lisons la Genèse, ce n’est pas pour nous rappeler que le travail est une malédiction – au sens de la racine latine du mot qui évoque un instrument de supplice – mais pour raviver en nous la conscience que l’être humain – créé homme et femme – est à l’image et à la ressemblance du Créateur. Au terme du sixième jour, ayant enjoint à l’homme d’emplir la terre et d’en assumer la responsabilité, Dieu trouve très bon ce qu’il a fait et le lendemain il chôme et se repose de l’œuvre qu’il a faite.

Ce qui est ainsi mis en valeur, c’est la dimension créatrice du travail, en même temps que le fait qu’il n’est pas le tout ni de l’homme ni de Dieu. Nul ne sait dire ce qu’est le repos de Dieu, mais il n’en reste pas moins que ce « repos », nous indique aussi, par le jeu de la ressemblance de l’homme à son créateur, une dimension humaine  qui elle aussi échappe à l’ordre de la seule efficacité, à l’ordre du faire. Il y a là comme une capacité de retrait – une invitation au retrait – qui ouvre une place au déploiement de l’autre, une manière de laisser du champ à celui qui vient après nous. Comme un père laisse place à son fils.

La seconde, c’est que Paul dans la lettre aux Colossiens, nous éclaire lui aussi à sa manière sur l’ordre des choses : la première, ce n’est pas le travail, c’est l’amour. « Mettez l’amour au-dessus de tout : c’est lui qui fait l’unité dans la perfection ! » Le travail ne trouve tout son sens et toute son efficacité que dans cette perspective. Cela n’en minore pas l’importance pour autant, mais évite de le sacraliser.

La troisième, c’est  que l’évangile de Matthieu nous montre ce que le statut social donné par le travail peut avoir d’aliénant. A Nazareth, on ne veut voir de Jésus que « le fils du charpentier », dès lors sa parole est presque inaudible et son action est entravée. Il n’y a plus de place pour « autre chose ».

Gagner « sa » vie ?

Certes, ces trois textes ne nous disent pas tout du travail, mais ils nous mettent en garde contre une vision par trop étroite de celui-ci. La vie ne se réduit pas au boulot, même s’il en faut… On pourrait se demander si en des temps où le travail manque à  beaucoup, cette mise en garde est pertinente. Mais ce regard « critique » de la foi sur le travail n’est-il pas en réalité une manière de libérer des énergies qui n’ont guère de chance de trouver à s’employer si nous n’ouvrons pas la raison économique sur une vision plus large de l’homme.

Et si le travail était bon pour déployer la vie et pas seulement pour la « gagner » ? Et si l’on se disait que « travailler plus » ne peut pas trouver son sens que dans le seul « gagner plus », mais dans celle d’une solidarité plus grande qui mette en œuvre l’amour que Paul nous invite à placer au-dessus de tout ?

D.E.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens