Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 13:54

Entendre le témoignage de Pierre

Actes 9, 31-42 ; Jean 6, 60-69

Rarement la liturgie nous offre à méditer des textes aussi apparemment opposés que ce matin. Le récit des Actes, après la persécution de Jérusalem et la conversion de Saul nous offre un panorama presque irénique, où l’Église croît dans la paix. Il est bon de se rappeler que tout ne se construit pas que dans le drame et la contradiction.  A l’inverse, l’évangile de Jean, nous amène à la fin de ce qu’on appelle « le discours sur le pain de vie », où l’incompréhension est totale entre Jésus et ses auditeurs. Jean note qu’« à partir de ce moment, beaucoup des disciples s’en allèrent ». Et lorsque Jésus demande aux Douze s’ils ne vont pas partir, à leur tour, Pierre répond : « Seigneur, à qui irions-nous ? »

Comment articuler ces deux textes ? Sans doute en portant l’attention sur le personnage de Pierre, dont il est question de part et d’autre.

Dans l’évangile de Jean, Pierre ne dit pas qu’il comprend les paroles de Jésus mieux que ceux qui s’en vont. Il me semble qu’il y a chez lui plutôt quelque chose qui ressemble à un réflexe de survie, à une intuition intime que tout n’est pas encore perdu, en dépit des apparences contradictoire.  Il ne comprend pas, mais ne se résout pas à abandonner la partie. Cette conviction sourde et fragile, il la dit ainsi : « Tu as les paroles de la vie éternelle. Nous croyons et nous savons que tu es le Saint de Dieu. » Que sait Pierre de la vie éternelle ? Rien sans doute. Mais il connaît celui qu’il a rencontré,  celui qui l’a appelé. Il a perçu en Jésus quelque chose de la sainteté de Dieu, et cela, il ne veut pas le brader, même si les apparences sont déprimantes.

Parfois, dans nos vies, nous connaissons de tels moments, où rien ne semble aller comme cela devrait, et pourtant nous croyons qu’il ne faut pas lâcher prise. L’heure est alors à la persévérance.

Le récit des Actes nous dit que cette persévérance est récompensée. Pierre n’a pas eu tord de rester auprès de Jésus quand d’autres partaient. Sans doute a-t-il lui-même flanché au moment de la Passion, mais Jésus ne l’a pas rejeté et lui a permis de revenir…

Le culot d’un « rescapé »

C’est cette expérience là qui permet à Pierre d’avoir le culot d’inviter un paralytique à se lever, et même de rappeler à la vie une femme morte. Étant lui-même passé par l’épreuve et l’échec, ayant été relevé par le Christ, il peut appeler d’autres sur le même chemin, et manifester ainsi la puissance de la foi en Jésus, sans en esquiver les exigences.

Le témoignage de Pierre peut être pour nous un véritable point d’appui, lorsque nous avons le sentiment de traverser personnellement, ou collectivement, une épreuve dont nous ne voyons pas le bout, comme cela semble être le cas aujourd’hui quand on regarde la situation de l’Église. Il ne s’agit pas de se rassurer à peu de frais en se répétant que tout va bien. Il s’agit de savoir que même si cela va mal, pour l’instant, « les paroles de la vie éternelles » sont là – même si on ne les comprend pas ou si elles se font difficilement entendre. L’épreuve n’est pas finie, loin s’en faut, mais nous sommes invités à croire que la Résurrection est toujours d’actualité, et que nous en serons à notre tour les témoins.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens