Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 08:27

L’accomplissement vient de Dieu

1 Roi 18, 20-39 ; Matthieu 5, 17-19

Parfois la Bible prend des allures de roman d’aventures. C’est le cas de la page que nous lisons ce matin dans le livre des Rois, qui met en scène une véritable ordalie. Il s’agit de savoir qui d’Elie ou des prophètes de Baal sont les serviteurs du vrai Dieu. C’est Elie qui en a pris l’initiative en venant, au péril de sa vie, se présenter au roi Akhab pour lui enjoindre de convoquer tout le peuple et les prophètes au mont Carmel. Il s’agit pour Elie de demander au peuple de se déterminer : le peuple en effet hésite, balance entre la foi d’Israël et l’idolâtrie répandue par Akhab et son épouse Jézabel.

Le récit montre l’inanité des rites des prophètes de Baal qui finissent par se retourner contre eux, puisqu’ils se blessent eux-mêmes. Entre la répétition vaine et compulsive des invocations et les automutilations, la religion idolâtre révèle sa perversité. Elie pour sa part inscrit son action dans la continuité d’une histoire : il relève l’autel du Seigneur qui avait été démoli, il se rattache explicitement à la paternité de Jacob, il prie le Seigneur, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob – c’est ainsi que le Seigneur s’était présenté à Moïse – et s’en tient au rendez-vous du « sacrifice du soir ». Il apparaît comme l’homme de la fidélité ; enfin, il ne prie pas pour lui, mais pour la conversion du peuple. Ce qu’il manifeste ainsi, c’est que seul Dieu peut retourner les cœurs de ses enfants. De fait, en voyant que le sacrifice d’Elie est agréé et non celui des prophètes de Baal, le peuple se prosterne et proclame que le Seigneur est Dieu.

Israël connaissait la loi : « Écoute, Israël, le Seigneur est l’unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit, de toute ta force… » Mais cette connaissance ne suffit pas… Il faut l’œuvre de Dieu pour qu’Israël fasse acte de foi. L’accomplissement vient de Dieu.

Jésus le confirme : « Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. » C’est en lui et par lui que nous pouvons à notre tour nous tourner vers le Seigneur et le reconnaître comme Dieu. C’est en lui et par lui que nous pouvons vivre dans le mouvement même de la vie de Dieu dont les commandements sont le signe. Il faut noter que dans la suite de son propos, Jésus laisse entendre que tous peuvent être dans le Royaume de Dieu. Celui qui transgressera un seul des « plus petits commandements » ou enseignera à le faire, ne sera pas exclu, mais simplement déclaré « le plus petit dans le Royaume ». Cela donne une idée de la largesse de Dieu, de l’amplitude de l’accomplissement.

Quelle justice ?

En revanche, Jésus dit aussi (mais la liturgie interrompt la lecture au verset précédent) : « Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume de Dieu ». Comment comprendre cette apparente contradiction ? Cette « justice », ce ne sont pas nos œuvres, mais Jésus lui-même. La question n’est pas le degré de perfection avec lequel nous accomplissons la loi, mais la réalité de notre foi (« la foi d’Abraham dit Paul lui fut compté comme justice »), la vérité avec laquelle nous accueillons Jésus comme sauveur. Si nous ne croyons pas, alors nous nous fermons nous-mêmes l’entrée du Royaume.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens