Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 05:47

La volonté de Dieu ne change pas

2 Rois 25, 1-12 ; Matthieu 8, 1-4

C’est une sombre page de l’histoire d’Israël que nous lisons, le siège et la chute de Jérusalem, prise par les Chaldéens. Après la mort de Josias, roi fidèle et réformateur, ses successeurs avaient repris le chemin de l’idolâtrie et de l’injustice et le pays était d’abord tombé sous la domination de l’Égypte. Puis ce fut au tour de Nabuchodonosor de faire sentir sa puissance. Le Babylonien avait une première fois pris et pillé Jérusalem, et mit sur le trône Mattanya en lui imposant – acte de soumission – le nom de Sédécias, qui ne s’était pas mieux comporté que ses prédécesseurs. Le livre des Rois nous dit, à la fin du chapitre 24 que tout cela arriva « à cause de la colère du Seigneur ». Josias avait, en effet, lui-même appris que Dieu frapperait Israël en raison de son infidélité persistante. Sa louable réforme n’avait fait que repousser l’échéance.

Sédécias s’étant révolté contre Babylone, c’est à un siège terrible que les Chaldéens soumettent Jérusalem, près de deux ans. Les habitants connaissent la famine. L’armée et le roi prennent la fuite… C’est la débandade. Le roi est capturé, sa descendance massacrée, on lui crève les yeux. A Jérusalem le Temple est détruit. Le peuple est envoyé en déportation… Seuls restera une partie du « petit peuple de la campagne » pour cultiver la terre et la vigne.

Le sort du peuple né de l’Alliance, libéré de l’esclavage égyptien, est accablant. Terrible élection… Pourtant, nous savons que c’est dans l’exil, à Babylone que va s’opérer un profond travail de relecture de son histoire par Israël, et tout un travail d’écriture et de réécriture des textes bibliques. Ce temps de désolation sera un temps d’approfondissement déterminant, dont le judaïsme du temps de Jésus sera l’héritier. Ainsi Hillel, l’une des plus grandes figure du judaïsme, qui fut le maître de Gamaliel dont Paul fut un temps le disciple, est-il un juif babylonien. Et l’enseignement de Jésus n’est pas très éloigné de celui d’Hillel.

Aussi, le drame que nous lisons est-il à la fois la conséquence du péché, mais il est surtout, mystérieusement, le moyen par lequel Dieu va tenter de régénérer et purifier son peuple.

Un témoignage

C’est encore de purification que nous parle Matthieu. Après le long sermon sur la montagne, le premier acte de Jésus, c’est de guérir un lépreux. L’homme est venu à lui pour lui demander d’être « purifié ». C’est dire qu’il avait reconnu en Jésus celui qui pouvait accomplir cette chose impossible. Le livre du Lévitique accorde une grande place à la lèpre (deux chapitres y sont consacrés), qui apparait comme un cas majeur d’impureté et institue des rites de purification, au Temple. C’est dire que la purification est l’œuvre de Dieu. En adressant sa demande à Jésus, le lépreux manifeste ainsi qu’il reconnaît en lui la puissance de Dieu, et qu’il a foi en cette puissance.

Il est remarquable que Jésus, non seulement le purifie, faisant droit à sa foi, mais qu’il l’envoie aussitôt au Temple, non pas seulement pour éviter que sa divinité ne soit manifester, mais pour s’inscrire dans la continuité du don de Dieu. « Va te montrer aux prêtres et donne l’offrande que Moïse a prescrite dans la Loi : ta guérison sera un témoignage. » Ce mot de témoignage est très fort : il s’agit de montrer que Dieu sauve – c’est le sens du nom de Jésus, rappelons-le – et qu’il tient sa promesse. Si le discours sur la montagne a pu sembler en rupture, notamment lorsque Jésus a invité à dépasser la justice des scribes et des pharisiens, c’est bien dans la continuité et l’accomplissement de la Loi que le rabbi de Nazareth inscrit son action. Ce qu’il manifeste, c’est que Dieu vient faire œuvre de purification dans son peuple. Sa volonté n’a pas changé…

D.E.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens