Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:12

Il suffit d’aimer…

1 Pierre 18, 25 ; Marc 10, 32-45

« D’un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres. » Voilà ce qu’écrit Pierre, en précisant que c’est ainsi que l’on expérimente « la semence impérissable de laquelle Dieu nous a fait renaître : sa parole vivante ». Si nous pouvons parfois avoir l’impression de ne pas savoir que faire pour avoir l’assurance de vivre notre foi, voilà de quoi nourrir l’ordinaire de nos jours. Simplement nous aimer les uns les autres, prendre soin de notre prochain, nous faire le prochain de celui que nous rencontrons, que nous côtoyons. C’est l’amour, et lui seul, qui nous libère de ce que Pierre appelle une « vie sans but ». C’est en aimant que nous nous découvrirons « à l’image et à la ressemblance » de Dieu, et que par conséquent nous atteindrons la plénitude de la vie.

C’est au fond très peu de chose, au point que c’en est déconcertant.  Comme fut déconcerté Naaman, ce général syrien, frappé de la lèpre, lorsqu’il apprit que le prophète Élisée ne lui demandait qu’une seule  chose : qu’il aille se laver sept fois dans le Jourdain. Le saint homme ne lui demandait même pas de venir le voir, et n’allait donc ni prononcer devant lui une invocation ni lui imposer les mains… Trop simple pour être vrai ! Il fallut toute la force de persuasion des serviteurs de Naaman pour le convaincre d’agir comme Elisée le demandait… Naaman eut l’impression de s’humilier, mais il fut guéri !

Dans l’évangile de Marc, c’est ainsi que réagissent les disciples. Ils ont peur alors qu’ils sont en route vers Jérusalem où ils pressentent le danger. Jésus confirme en leur annonçant, pour la troisième fois sa Passion, mais aussi sa résurrection. Que demandent Jacques et Jean ? Du spectaculaire, siéger à la droite et à la gauche du Christ en gloire ! Jésus leur fait gentiment comprendre que cette demande est vaine, et que la bonne question c’est de savoir s’ils sont déterminés à le suivre là où il va, à boire la coupe qu’il doit boire. Les autres disciples s’insurgent, alors Jésus explique qu’il n’y a qu’un chemin, celui, fort simple, du service. Le but de la vie, ce n’est pas d’occuper les premières places, ce n’est pas d’imposer son pouvoir. Le but de la vie, c’est de donner sa vie pour que d’autres puissent à leur tour donner leur vie. Rien de plus ! Et le premier à agir ainsi, c’est Dieu lui-même, qui y trouve sa joie…

C’est très simple, et cela s’appelle aimer. Cela peut se vivre en toute circonstances, que l’on soit grand ou petit, riche ou pauvre, intellectuel ou manuel, d’ici ou d’ailleurs...  Et c’est évidemment plus facile, si l’on s’efforce d’être, comme le dit la première des Béatitudes, pauvre de cœur.

N’est-ce pas trop simple ? un peu simplet, même ? Oui, il y a quelque chose de presque humiliant, dans cette simplicité, parce que nous aimerions qu’il nous soit dit et donné de faire de grandes choses. Mais à bien y regarder, pouvons-nous vraiment dire que nous sommes toujours à la hauteur de cette simplicité ? Alors commençons par là.

D.E.

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens