Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 09:01

Le Semeur et l’appel de Jérémie

Jérémie 1, 1. 4-10 ; Matthieu 13, 1-9

Chacun connait la parabole du semeur. La liturgie sépare la parabole de son explication, lorsque nous lisons ce texte dans la semaine. Cela peut paraître un peu étrange ou regrettable, mais cela présente néanmoins un avantage, celui de nous inviter à prêter davantage attention au début, que nous avons naturellement tendance à englober dans le commentaire que Jésus fait aux apôtres.

Le premier point à noter, c’est la foule qui se presse une fois de plus autour de Jésus, au point que pour pouvoir s’adresser à elle, il doit prendre du recul. Jésus est populaire, ce n’est pas un péché… Il y a sans doute une forme de curiosité, des attentes multiples. Jésus ne se dérobe pas, il ne regarde pas cela avec un préjugé, il va simplement décrire cette foule et ses multiples composantes, ses diverses attitudes. Avant de parler de Dieu et de son Royaume, il parle des hommes et les invite à considérer qui ils sont eux-mêmes, leurs motivations, leurs attachements.

La parabole s’achève sur une bonne nouvelle : la terre ensemencée peut porter du fruit. En plus ou moins grande quantité, mais elle en a la capacité. Cela mérite d’être entendu. Il n’y a pas de raison de se désespérer, ni de douter du don de Dieu. L’homme est par nature apte à porter du fruit. Cela devrait nous rassurer et nous inviter à porter un regard bienveillant sur nous-mêmes comme sur les autres.

Enfin, l’injonction de Jésus – « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » – renvoie au commandement que Dieu adresse à son peuple : « Ecoute, Israël ! » Tout commence par là, et c’est même pour cela que Jésus s’est installé sur une barque, un peu en retrait du rivage : pour être entendu. A nous donc d’entendre pour devenir disciple, et devenu disciple de faire en sorte de pouvoir être entendu de tous, en portant sur tous ce regard qui discerne, a priori, la capacité de porter du fruit.

Défrichage

Le livre de Jérémie commence par une parole adressée et entendue. Par la révélation que Dieu fait à Jérémie de son appel, dans des termes étonnants, puisque cet appel précède l’existence même de Jérémie, qu’il en est presque la cause…

Jérémie entend. Il entend et s’étonne. Dieu ne lui en fait pas reproche. Il n’est pas interdit de s’étonner. Il y a même une forme de confiance dans l’étonnement avoué de Jérémie, dans son doute : il s’explique avec Dieu en toute simplicité, sans craindre sa réponse. Il entend ce dont il a le plus besoin pour avancer : la promesse du soutien de Celui qui l’envoie : « Je suis avec toi pour te délivrer ! »

La mission est impressionnante. Sa finalité : « bâtir et planter » Ce qui précède – « arracher et abattre, démolir et détruire – n’a pas de sens qu’au regard de cet objectif qui n’est autre que de permettre à la vie de se déployer ; c’est une forme de défrichage, qui permettra à la terre de donner le fruit dont elle est capable…

J’emprunterai pour aujourd’hui ma conclusion à Barack Obama : « Yes, We Can ! » Dieu s’y emploie, Dieu nous appelle pour qu’il en soit ainsi !

D.E.

PS. Désolé pour mon silence d'hier, un déplacement imprévu et très matinal m'a empêché d'être fidèle au rendez-vous.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Desiderius Erasme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Desiderius Erasme
  • Le blog de Desiderius Erasme
  • : Lire la Bible sans mourir idiot, intégriste ou ayatollah de la laïcité. Avec de l'humour, de l'esprit, de la curiosité, et sans préjugés...
  • Contact

Profil

  • Desiderius Erasme
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...
  • La liberté de l'Evangile est la plus belle chose que l'on puisse partager. Elle est à la fois critique et aimante, source de joie et soutien dans l'épreuve. Elle invite à toujours plus d'humanité...

Liens